L’origine

Après une expérience de 25 ans en qualité de constructeur de décors dans l’univers du cinéma et du théâtre, j’ai monté ma petite entreprise dans la rénovation immobilière avant de me spécialiser en ferronnerie et notamment dans la fabrication de verrières appelées aussi verrières d’ateliers, verrières d’artistes, verrières modulables, verrières en kit…

Mon entreprise est répertoriée dans la section des métiers d’art du répertoire de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Comme tout un chacun dans le travail, je suis à la recherche de l’idéal. Faire mieux, on peut toujours faire mieux…Trouver des astuces, faire des assemblages invisibles, faire de belles soudures… en bref j’aime travailler dans les règles de l’art.

Ce projet de verrière ronde, de verrière « SapeK » m’a trotté dans la tête un sacré moment.

Prendre du recul sur ce que l’on fait, faire ce que l’on veut vraiment, du moins s’en approcher, créer différemment, ne pas suivre une mode, au-delà du savoir-faire, créer un objet unique et facilement identifiable, voilà les réflexions à la base du projet « SapeK ».

 

Les premiers pas

Mine de rien, j’en ai fait des essais, j’en ai coupé du verre, soudé de la ferraille, dessiné des verrières, je m’en suis posé des questions, j’ai cherché des solutions…

J’ai voulu que la marque de verrières « SapeK » représente des objets uniques pour des clients uniques. Une marque avec une âme, une symbolique avec une réelle valeur affective. Pour cette raison dans mon cahier des charges, il fallait que la pose, la dépose et le transport de mes verrières soient faciles pour que, si besoin elles puissent suivre les personnes au grès des déménagements, comme un tableau ou un meuble de famille.

Je suis retourné aux sources de l’artisanat pour fabriquer des pièces uniques avec un savoir-faire authentique et en utilisant des matériaux nobles. J’ai voulu que la marque « SapeK» représente une marque artisanale d’exception.

Il fallait aussi qu’il y ait une idée derrière le design. Que ce design représente plus que des verrières, plus que des montants en acier mais aussi un véritable objet décoratif personnalisable qui puisse s’intégrer facilement dans un projet de rénovation ou de construction. Un objet qui mette en valeur un appartement, une maison, un objet qui marque l’esprit et dont on se souvient.

Bien évidemment, je réalise tout à la main dans mon atelier près de Lyon.

 

Un  jour

Les prototypes étaient fabriqués. Le résultat était là, comme je l’avais imaginé. De bonnes proportions, un rapport cadre/diamètre verrière idéal, des essais de traitement du cadre prometteurs.

Un premier montage dans une cloison était réalisé à l’atelier à l’occasion d’une exposition « autour du rond ». La facilité avec laquelle la verrière vient s’imbriquer dans la cloison est déconcertante. A deux, quinze minutes seulement ont été nécessaires pour la pose.

J’avais résolu les questions liées au façonnage du verre, au cintrage, à la menuiserie, au traitement des surfaces, au transport… la marque ainsi que les dessins pouvaient être déposés.